Sang du Christ, secours des mourants, sauvez-nous

11 Juillet, 2019
Provenance: fsspx.news

Il est un coin de la création où l'empire du Précieux Sang n'est pas ce que nous voudrions le voir. Ce coin, c'est notre propre cœur ; cependant n'est-ce pas notre unique affaire de nous soumettre à lui en toutes choses ? 

Nous désirons n'avoir d'autres instincts que les instincts du Précieux Sang. Nous voulons ne rien estimer que ce que le Précieux Sang estime ; il ne désire rien tant que d'être aimé ; nous ne désirons rien tant que de lui consacrer toutes nos affections. 

Pourquoi donc notre faiblesse et notre inertie empêchent-elles l'effet de la grâce qui est en nous ? Hélas ! nous intervertissons l'ordre légitime des choses ; nous dominons le Précieux Sang en mettant des bornes à son empire. 

Avec une douceur pleine de puissance, il aspire à régner sur nous. Un jour viendra où ses désirs seront satisfaits ; et ce jour n'est pas éloigné, car aujourd'hui même nous voulons commencer à aimer et à servir notre tendre Sauveur, comme jamais nous ne l'avons aimé et servi jusqu'ici. 

Toujours et en toutes choses son Sang nous gouvernera et nous guidera ; il sera notre règle non seulement dans la vie spirituelle, mais encore dans toutes nos affaires temporelles ; il dirigera nos affections à l'égard des personnes qui nous sont chères, et il fera en sorte que notre amour tourne à leur avantage spirituel.  

Comment mourrons-nous, si au moment de la mort le Précieux Sang ne règne pas dans nos cœurs ? S'il n'est pas maître de nous alors, nous serons perdus pour toujours.